Investir dans le marché boursier, concrètement, cela veut dire quoi ?

Si vous décidez d'investir en bourse, vous devez comprendre exactement ce que cela signifie vraiment. Ici nous parlons d'investir, on ne joue pas en bourse...

Lire l’article

Sortez de vos idées reçues, investir dans le marché boursier c’est avant tout investir dans des entreprises. Ici on vous explique plus en détail en quoi cela consiste.

Les points clés

  • Investir dans le marché boursier c’est avant tout investir et financer des entreprises.
  • Les actions pour être propriétaire d’une part du business
  • Les obligations pour être le banquier des entreprises / entités.
  • L’immobilier papier liquide avec les REIT et SIIC.
  • Les Matières premières pour la diversification

Investir dans le marché boursier ?

Un grand nombre de conseillers financiers recommandent de mettre votre argent dans le marché boursier (Nul besoin de compétences si c’est pour vous dire de tout mettre sur votre livret A). Je le recommande aussi…Mais pas n’importe comment. Concrètement, investir en bourse, qu’est-ce que cela signifie ?

Pour certains, le marché boursier est un lieu réservé à Wall Street. Pour d’autres, c’est un endroit étrange et mystique où l’argent va faire des petits, mais aussi responsable des maux de notre société.

Peu importe, mettre votre argent dans le marché boursier est l’un des moyens les plus courants et les plus simples pour augmenter votre patrimoine net.

Mais avant d’appeler précipitamment votre banquier adoré (celui qui oeuvre au quotidien dans votre intérêt…) pour lui dire de placer vos économies durement gagnées en bourse, il est important de comprendre ce que vous faites réellement lorsque vous investissez dans le «marché».

Le marché boursier, c’est quoi en fait ?

La bourse est un lieu où les entreprises vont attirer les investisseurs. Les places de marché les plus courantes comprennent :

  • La Bourse de Paris (Euronext PARIS),
  • La bourse de New York (NYSE),
  • Le NASDAQ
  • Le London Stock Exchange à Londres.

Il existe de nombreuses autres places de marché à travers le monde.

En substance, c’est un endroit où l’achat et la vente de titres ont lieu. Les entreprises cotés en bourse s’y financent en émettant des actions ou des obligations. Ainsi, plus la valeur de leur action grimpe, plus l’entreprise peut financer ses projets :

Émettre 100 actions à 10€ fait rentrer 1 000€ dans les caisses de l’entreprise. Si l’action vaut 1 €, l’entreprise ne finance plus que 100 €. Attention, ceci est vulgarisé à l’extrême et ne tient pas compte de nombreux autres paramètres.

Les titres de financement les plus courants sur le marché boursier

Les deux investissements les plus courants sur le marché sont les actions et les obligations.

Les actions

L'actif phare du marché boursier : Les actions

Lorsque vous achetez une action, vous achetez littéralement la propriété partielle d’une entreprise.
Par exemple, si vous achetez 1000 actions L’Oréal, dont le nombre d’actions totale (au moment où je rédige cet article) est de 561 855 741 actions, vous détiendrez :

1000 / 561 855 741 actions, soit environ 0.0002% de la société L’Oréal. Vous êtes maintenant actionnaire de cette entreprise.

Les entreprises redonnent de la valeur à leurs actionnaires de deux façons:

  1. Appréciation du cours de l’action : Lorsqu’une entreprise se comporte bien et continue de réaliser et d’accroître ses bénéfices, le cours de ses actions peut s’apprécier.
  2. Dividendes : Souvent, une part des bénéfices est redistribué aux actionnaires, ce sont les dividendes. Le montant des dividendes est décidé par la direction, avec l’accord des actionnaires.

Lorsqu’une entreprise verse un dividende, celle-ci s’appauvrit (Du cash sort des comptes de l’entreprise). Donc mécaniquement, le cours de l’action va baisser du montant du dividende versé par action.

 

Les obligations

L'actif défensif du marché boursier : les obligations

Lorsque vous achetez une obligation, c’est un peu comme si vous prêtiez de l’argent à cette entreprise.

Une entreprise ou un État émet des obligations comme forme de financement. En tant qu’acheteur de l’obligation, vous fournissez à l’émetteur (entreprise / Etat) de l’argent pour investir dans son entreprise ou organisation.

L’émetteur vous remboursera alors le montant emprunté plus les intérêts. Le plus souvent, le capital est remboursé à l’échéance et les intérêts sont payés régulièrement durant la vie de l’obligation.

Les obligations sont généralement considérées comme un investissement plus sûr que les actions. Elles ont un potentiel de croissance plus faible mais en contrepartie, une volatilité moindre et un risque de perte du capital investi moins important. Les actions peuvent fluctuer considérablement au fil du temps, mais avec plus de risques viennent plus de gains.

Si les obligations d’entreprises sont plus sûres que leurs actions, c’est parceque

  • Les obligataires sont prioritaires sur les actionnaires en cas de faillite de l’entreprise.
  • En fonctionnement normal (pas de faillite), le capital récupéré à terme est garanti.

Une troisième forme: Les investissements Alternatifs

Les investissements alternatifs du marché boursier : les options, Put ou Call
Les placements «alternatifs» sont des investissements sur d’autres supports que les actions ou les obligations. On y retrouve les matériaux de base, tel que l’or, De l’immobilier (statuts REIT ou SIIC), mais aussi des outils financiers tels que les options, futures etc. Ces derniers sont plus complexe et réservés aux experts. Investir dans des supports comme l’or ou les REIT permet de diversifier son portefeuille. L’or a la réputation de ne pas suivre la tendance du marché et est donc considéré comme une protection contre les fluctuations du marché. Toutefois, il faut prendre des pincettes car l’Or reste un support d’investissement répondant à la loi du marché. Quelque soit sa valeur réel, son prix découle toujours de la confrontation entre l’offre et la demande. En cas de panique, des retraits massifs de capitaux des marchés boursiers peut entraîner sa chute avec d’autres actifs. Les REIT ou SIIC offrent une diversification intéressante et distribuent généralement des dividendes importants aux actionnaires. Une bonne manière d’investir en diversifiant son portefeuille financier sur la majorité des titres financiers disponibles est de se constituer un portefeuille d’allocations stratégiques. Comme pour tout investissement, vous devriez faire vos propres recherches ou en parler avec un professionnel. L’investissement alternatif répond à d’autres codes et vous ne devriez vous y intéresser qu’après avoir compris et assimilés les investissements plus traditionnels (Actions & Obligations).

Le marché boursier en quelques mots

  • Le marché boursier est un endroit où les entreprises vont attirer les investisseurs pour se financer. Les investisseurs vont acheter et vendre les titres émis par les entreprises.

  • Lorsque vous achetez des actions, vous achetez une partie de la société qui les a émise, vous devenez ainsi propriétaire partiel et actionnaire.

  • Les actions vous rapportent de la valeur avec l’appréciation de leur cours de bourse et/ou en distribuant des dividendes.

  • Acheter des obligations, c’est comme fournir un prêt à une entreprise ou un État. La société vous paie ensuite les intérêts puis le remboursement du capital à l’échéance.

  • Les investissements alternatifs sont des investissements dans des titres comme l’or, l’immobilier ou les instruments financiers tels que les options. Les investissements dans ce domaine sont plus complexes et exigent au moins un niveau intermédiaire de connaissances.

  • La croissance des marchés n’est pas garantie, surtout à court terme. Cependant, si vous suivez une approche structurée et investissez à long terme, vous avez de bonnes chances de voir votre argent croître.