Les types d’ETF

Présentation de tout les types d'ETF que l'on peut rencontrer sur les marchés financiers.

Panorama des catégories d'ETF

Qu’ils soient sur action sur obligations, passif, actif ou spéculatif, les ETF représentent une formidable opportunité de gérer son portefeuille financier grâce à leur grande variété.

Les ETF sur action

ETF sur actions

Il s’agit souvent de la raison pour laquelle on s’intéresse aux ETF : investir sur actions sans se soucier de les analyser individuellement.

Ils représentent une très grande majorité des ETF. Un ETF sur action ressemble à un « sac » d’actions réunies en une seule : acheter un ETF sur action revient à acheter un ensemble d’actions.

Les ETF obligataires

ETF obligataire

L’un des piliers de la construction d’un portefeuille financier solide est sa part obligataire.

Le marché obligataire est très varié et bien moins accessible aux investisseurs particuliers. Ils représentent une excellente solution et rendent le marché des obligations accessible à tous.

Toute la variété de ce marché se retrouve dans les ETF : Obligation d’État, d’entreprise, taux interbancaires, obligations de grande qualité (IG), ou à haut rendement (high yield).

Les ETF sur secteur ou industrie

ETF sectoriel

Les ETF sectoriels suivent généralement un indice sectoriel représentatif d’une industrie précise.

Ces instruments aident les investisseurs à s’exposer à un certain secteur du marché, comme le marché automobile, la santé ou les services aux collectivités.

Ils permettent d’exposer son portefeuille au secteur cible sans avoir à acheter des actions de plusieurs sociétés individuelles de la même industrie.

Les ETF géographiques

ETF zone geographique

Les ETF géographiques suivent l’économie d’une région spécifique. Ils achètent des titres d’un pays, d’un continent ou d’une zone économique.

Ils permettent aux investisseurs d’obtenir une grande précision dans la diversification géographique de leur portefeuille financier.

Citons les ETF EAFE qui s’exposent aux actions d’Europe, d’Océanie et d’Extrême-Orient, les ETF Asia ex Japan pour la région économique asiatique, exceptée le Japon.

Les ETF monétaires

ETF monétaires

Ils sont le plus souvent des ETF obligataires très stables. Ils sont investis dans des obligations de très court terme, très grande qualité et liquides.

Les investisseurs les apprécient pour se protéger des turbulences des marchés financiers.

Les ETF monétaires sont assimilés à du cash.

Les ETF sur matières premières

ETF matières premières

Les ETF de matières premières investissent dans une matière première, soit en négociant la matière première sous-jacente, soit en négociant des contrats à terme sur cette dernière.

Toutefois, lorsque vous achetez un ETF de matières premières, comme l’or ou l’énergie, souvent vous n’achetez pas réellement la matière première. Ces ETF se composent plutôt de contrats dérivés qui visent à imiter le prix de la matière première sous-jacente. Si vous souhaitez acheter physiquement la matière première via des ETF, tournez-vous vers les ETC.

Les ETF immobiliers

ETF immobiliers

Les ETF immobiliers permettent d’accéder au marché de l’immobilier papier coté : Les SIIC et REIT.

Les investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille d’ETF avec l’immobilier y verront un excellent outil. Investir sur le marché immobilier commercial US se fait très simplement grâce aux ETF immobiliers.

Les investisseurs qui cherchent une bonne stratégie de rente trouvent dans ces ETF une bonne manière de diversifier leurs sources de revenus, en plus des actions à dividendes et des obligations.

Les SIIC et REIT ont l’obligation de verser 90 % de leurs bénéfices en dividendes. C’est pourquoi ils sont appréciés par les investisseur recherchant des ETF qui distribuent leur dividendes.

ETF en gestion active

ETF en gestion active

À mi-chemin entre les ETF passifs appelés trackers, qui se contentent de répliquer un indice, et les fonds communs de placement, les ETF à gestion active offrent une alternative moins onéreuse à ces derniers.

Les ETF à gestion active tentent de rendre une meilleure performance ajustée du risque que leur indice de référence. En contrepartie, leur ratio de dépenses est plus élevés que les ETF passifs et donc, leur frais de gestion aussi.

Les ETF factoriels ou « smart beta »

ETF smart beta

Ils sont parfaits pour construire une stratégie d’investissement factorielle. Les ETF smart beta ciblent des paniers d’entreprises, des secteurs économiques en se concentrant sur un ou plusieurs facteurs précis : les entreprises dévaluées (facteur value), les entreprises en croissance (facteur growth), les entreprises en tendance (facteur momentum) ou les petites entreprises (facteur small).

En connaissant le rôle des facteurs selon la phase économique, ils sont un bon choix pour gérer activement son portefeuille.

Les ETF inverses

ETF inverse

Lorsque le marché chute, les investisseurs se tournent parfois vers la vente à découvert.

Toutefois, cela est parfois impossible. Lorsque la vente de certains actifs est soumise à des restrictions, vous pouvez vous tourner vers les ETF inversés.

Ils permettent de créer des positions courtes lorsque vous les achetez, en fournissant des réactions inverses à la direction de l’indice ou de l’actif sous-jacent.

Toutefois, les ETF inverses augmentent globalement le risque d’un portefeuille d’ETF long terme, car ils sont baissier par construction : Ils supportent beaucoup de frais pour tenir les positions de vente.

Les ETF à effet de levier

ETF à effet de levier

Les ETF à effet de levier fournissent, en théorie, un retour double ou triple de celui de l’actif sous-jacent.

Cet effet de levier est quotidien et ne se reproduit jamais à plus long terme. Ils sont spéculatifs, car ils ne peuvent fournir ce résultat qu’au cours d’une même journée.

Les ETF à effet de levier sont à proscrire pour les investisseurs de long terme.

Les ETN Exchange traded Notes

ETC Exchange traded notes

Les ETN sont émis par une grande banque en tant que titres de créance de premier rang.

Cela diffère des ETF, qui se composent de titres ou de contrats dérivés. Lorsque vous achetez un ETN, vous obtenez un titre de créance semblable à une obligation. Les ETN sont garantis par des banques avec une notation de crédit élevée et sont donc considérés comme des produits d’investissement sûrs.

Toutefois, vous êtes exposé à la perte totale du capital investi en cas de faillite de la banque émettrice de l’ETN.

Bien que les ETN ne soient pas de véritables ETF, ils y sont assimilés, car ils ont le même objectif : reproduire la performance d’un indice.

Les ETC Exchange Traded Commodities

ETC Exchange Traded Commodities

Un ETC est un ETN sur matière première. Toutefois, un ETC réduit le risque de contrepartie (défaut de la banque), car le titre de créance est adossé à l’achat de matière première physique, qui couvre le risque de défaut de la contrepartie. Par exemple, les ETF sur métaux précieux, comme les ETF sur l’Or, sont généralement des ETC. Acheter un ETC sur l’or revient à acheter l’or physique.

Mixer les types d’ETF

Mixer les types d'ETF

Certains ETF permettent de mixer ces différentes catégories.

Par exemple, un ETF Smart beta value sur le marché européen ou un ETF obligataire d’entreprises asiatiques. Beaucoup de combinaisons sont possibles pour structurer un portefeuille d’ETF avec une stratégie et une exposition précise.