10 règles d’or pour réussir en bourse !

Prêt à investir en bourse ? Suivez ces 10 commandements et tout se passera bien. Ce sont des règles de bon sens, simples à écrire, simples à comprendre. Mais croyez moi, elles ne sont pas toujours faciles à appliquer...

Les points clés

  • Sans risque, pas de performance
  • Savoir où l’on veut aller pour définir comment
  • Agir comme un robot lorsqu’on a défini une stratégie
  • Utiliser les bons outils

 Comment réussir en bourse ?

Avant d’investir en bourse, il convient d’avoir à l’esprit plusieurs choses. L’investissement en titres financiers requiert certaines pratiques pour que cela aboutisse par un enrichissement. Cet article est à l’attention de l’épargnant ou de l’investisseur débutant en placement financier.

Laissez la spéculation et le trading aux puissants algorithmes des banques et aux traders expérimentés. Gardez à l’esprit que si c’est ce que vous souhaitez faire (spéculer, jouer en bourse ou trader), c’est avec eux que vous allez jouer…

Si vous souhaitez que votre placement financier soit un investissement rentable dans la durée, vous devrez garder à l’esprit que c’est un investissement, pas un jeu ni un pari. Acheter des actions revient avant tout à acquérir un petit bout d’une entreprise. Mais pou réussir en bourse, vous devez également considérer les autres classes d’actif, comme les obligations, les matières premières et l’immobilier.

La réussite de cet investissement ne se juge pas d’un jour à l’autre, ni d’une semaine à la suivante. Il se juge sur des horizons annuels.

1. Investir en bourse la part de mon épargne dont je n’ai pas besoin.

Assurez-vous de ne jamais être dans l’obligation de vendre vos titress pour toute raison personnelle. Ce que vous placez en bourse, vous le placez pour le long terme, pour plusieurs années. Nombre d’études démontrent que le risque de perte se réduit sensiblement avec le temps qui passe, malgré les crises économiques, les krachs boursiers et même les guerres.

Gardez votre épargne de précaution sur des livrets sans risques, une autre partie sur des supports moins volatiles comme les obligations et des fonds Euros logés dans des assurances vies. Réservez-en une partie sur des supports actions pour dynamiser la croissance de votre patrimoine. Cette méthode de gestion du risque entre actif (actions, obligations etc.) devra vous suivre tout au long de la vie de votre patrimoine financier.

2. J’identifie mon aversion au risque

Un homme au bord d'une falaise représente le risque que chaque personne est susceptible de supporter pour réussir en bourse

Votre sensibilité à la perte va définir vos réactions lors de phases de marchés volatiles, voire de krach. Demandez-vous comment vous vous sentirez si votre portefeuille d’actions perdait la moitié de sa valeur en quelques semaines. Vous n’en dormirez pas ? Alors revenez au point 1, vous avez mis une part trop importante de votre patrimoine sur votre placement en actions.

En effet, Il est primordial d’arriver à prendre le recul nécessaire lors des phases de panique boursière. Ayez à l’esprit qu’un krach boursier est une formidable opportunité de vous enrichir, car vous allez pouvoir acheter des parts d’entreprises dont les fondamentaux sont solides, à moitié prix.

Un krach boursier, c’est le moment d’augmenter la part actions de son patrimoine, et non l’inverse. Encore faut il savoir quelles actions acheter.

3. Je planifie mes objectifs dans le temps

Selon votre âge, vos objectifs, vous devez adapter votre approche de l’épargne. Pour quelles raisons sous-jacentes voulez-vous investir en bourse ?

Gagner de l’argent, certes, mais que souhaitez-vous faire de cet argent ? Acheter un bien immobilier ? Préparez une retraite plus confortable ? Devenir rentier ? Posez-vous ces questions. Alors, et si une des réponses implique de récupérer une partie de votre investissement les prochaines années, ajustez le risque de votre investissement en fonction. Pour que votre investissement soir une réussite, il faut gérer son risque à l’approche de l’objectif. Comment ? en réduisant la part des actifs risqués, comme les actions, au profit des actifs moins risqués, comme les obligations de haute qualité et de court terme.

4. Je défini une stratégie d’investissement qui me correspond

Définir une stratégie d'investissement est capital pour réussir en bourse

Vous connaissez vos objectifs, vous savez pourquoi vous allez investir. Vous savez aussi combien d’argent vous souhaitez placer. Dans ce cas, il ne vous reste plus qu’à savoir comment.

Malheureusement, vous ne sortez pas d’études financières, vous n’êtes ni Benjamin Graham, ni Warren Buffet. Le milieu de la bourse vous est assez étranger et vous ne vous sentez pas capable d’évaluer les fondamentaux d’une entreprise cotée en bourse. Alors comment savoir dans quelles actions investir ? Quelle stratégie d’investissement adopter ? Comment allez-vous construire cette stratégie, comment l’adapter avec l’évolution des conditions de marché ?

Pour réussir en bourse, formez-vous selon votre temps de libre et vos objectifs. Cette formation pêut être assez succinte si vous décidez d’investir avec les ETF, elle sera plus complète si vous souhaitez investir en actions.

5. Je ne laisse pas mes émotions guider mes décisions d’investissement

Le plus gros problème d’un investisseur, c’est qu’il est humain. Il a donc des émotions et celles-ci sont ses pires ennemis. Vous devez savoir quel est votre profil d’investisseur.

Selon l’évolution des marchés, vous passez par toute sorte d’émotions, et elles vous feront réagir de la plus mauvaise des manières : vous allez acheter haut et les revendre plus bas. Or, pour réussir en bourse, vous devez évidemment faire l’inverse.

Avoir une stratégie définie, c’est pouvoir s’y accrocher et se soustraire des décisions émotionnelles. On remplace les décisions émotionnelles par des décisions mécaniques. Les marchés sont volatiles, c’est ainsi. Pourtant le business des entreprises dont vous achetez des parts sont loin d’être aussi volatiles ! Lors du prochain krach, gardez cela à l’esprit : vous pouvez acheter moins cher quelque chose qui a toujours la même valeur, à peu de choses près, qu’avant le krach.

Il existe également des méthodes d’investissement qui permettent de se protéger d’un krach boursier tout en profitant de la performance long terme des actions et titres financiers comme les obligations ou l’or. Par exemple, la stratégie ADM permet sortir du marché automatiquement lorsque le risque de krach grandit. Egalement, une allocation stratégique de portefeuille financier peut permettre de très fortement limiter l’impact d’un krach.

Évidemment, il est important de bien sélectionner vos actions ou ETF, car la chute du cours d’une action ou d’un secteur économique peut tout aussi bien être provoquée par la dégradation des fondamentaux économiques.

6. Ayez l’état d’esprit d’un investisseur, non d’un spéculateur / trader

Deux hommes, deux visages : un investisseur heureux en bourse, un trader perdant en bourse

Pour réussir en bourse, ne jouez pas, ne pariez pas, ne spéculez pas, mais investissez. Vous ne battrez pas le marché à court terme, seulement dans une vision long terme.

Nombre d’épargnants abordent la bourse comme un jeu, comme une manière de gagner de l’argent à court terme. En connaissez-vous qui ont réussi ? Ils ont fini par se faire rincer par le marché. 89% des traders perdent de l’argent. 1% vivent de leur activité de trading.

Si vous vous intéressez aux placements financiers, vous avez probablement été ciblé par certaines publicités en ligne, vous promettant de devenir riche, de gagner 3000€ par mois avec des méthodes de trading qui ont soi-disant enrichi celui qui tente de vous les vendre. Une seule chose à faire : fuyez, ne vous laissez pas attirer par des promesses de richesses faciles. Le seul qui s’enrichira, sera celui qui vous vend sa formation.

7. Pensez par vous-même

Ne vous laissez pas influencer, ni par les médias, ni par les discussions de couloirs ou les avis “d’expert “ que vous trouverez sur Internet. Vous trouverez toujours des avis contradictoires, la presse aura toujours une tendance à dramatiser ou à enjoliver, c’est leur fond de commerce, ils doivent vendre leur papier.

De plus, la presse a toujours un train de retard. Rappelez-vous l’épisode Bitcoin, cette monnaie numérique dont le cour s’est envolé en 2017. Quand la presse en a t elle parlé ? Bien trop tard. Combien ont perdu car ils ont acheté en plein “hype” puis revendu lors de la chute ? Ceux-ci ont été attirés par l’argent facile à court terme.

Combien de videos, d’articles, provenant aussi bien de médias nationaux que de “youtubeurs” auto-proclamé experts, annoncent une crise et un krach boursier depuis des années? En effet, j’en voit fleurir partout et régulièrement depuis 2015. En attendant pendant ces 4 années les marchés actions ont progressé de plus de 40%. Ce que vous n’avez pas gagné est à considérer comme une perte.

Au lieu de cela, ayez une approche structurée, réfléchie et n’en dérivez pas à cause du bruit ambiant. construisez votre stratégie et suivez-la C’est la clé de la réussite en bourse, à long terme.

8. Choisissez un courtier en bourse adapté

Pour investir en bourse vous devez passer par un intermédiaire financier. C’est un établissement qui va transmettre vos ordres sur les places de marché. De nos jours, tout est électronique et connecté, vos ordres sont envoyés en temps réel sur les places boursières. Cet intermédiaire financier s’appelle un “Courtier en bourse”, ils sont régulés dans leur pays respectifs selon les lois en vigueur.

Mais tous ne se valent pas. En effet, ce sont des entreprises, ils fournissent un service et vous facturent des frais en échange, rien de plus normal. Il faut donc bien choisir son courtier selon quelques critères de base.

La complexité / simplicité de leur plateforme.

Certains courtiers, comme Interactive Brokers, sont à la pointe et proposent une technologie avancée. La conséquence est une plateforme complexe qui peut faire peur à un investisseur non-initié. A moins que vous n’ayez une interface comme Jackfund qui exploite la puissance du courtier, en la simplifiant, pour une approche long terme de l’investissement en bourse.

D’autres ont des interfaces plus simples, adaptées à Mr “tout le monde” qui veut investir en bourse. En France, Binck bank ou Bourse direct par exemple qui sont de très bon Courtiers.

Les frais.

Lorsque vous passez un ordre d’achat ou de vente, le courtier vous facture la transmission de cet ordre sur les marchés. Il est très important de maîtriser cet aspect-là, car des frais trop importants peuvent considérablement grignoter votre performance. Surveillez également les autres frais, tenue de compte, frais d’inactivité, frais de virement, etc.

La fiabilité.

Une plateforme d’exécution des ordres peu fiable peut coûter très cher pour une multitude de raisons que l’on ne va pas détailler ici. Simplement, sachez-le et optez pour un courtier reconnu fiable, même s’il est un peu plus cher qu’un autre.

9. N’essayez pas de prédire l’évolution des marchés boursiers

C’est simple, vous n’y arriverez pas. Les marchés sont imprévisibles, c’est comme ça. Si vous essayez de faire du “market timing”, comme on dit dans le jargon, (En Français on dirait  “prédiction des retournements du marché”) vous allez vous planter.

Le pire serait que vous y parvenez au début, vous allez imaginer que vous avez un don, une sorte d’instinct à la limite de la voyance. Une idée qui pourrait vous ruiner si vous ne la sortez pas de votre esprit au plus vite. Contentez-vous d’investir, de suivre votre stratégie et nous en reparlerons dans 10 ans.

En revanche, vous pouvez utiliser des technique de market timing mécaniques, qui ne tiennent pas compte de décisions humaines arbitraires et/ou subjectives. Un bel exemple est la stratégie accelerated dual momentum.

10. Commencez en investissant un capital suffisant puis lissez votre investissement

Investir 1000 Euros, c’est déjà un bon début, l’important est de commencer. Avec cette somme, vous devriez mettre en place des stratégies d’allocations sur ETF simples. Elles vous permettront de construire un portefeuille financier suffisemment diversifié.

Investir 10000 Euros vous ouvre les portes de stratégies plus performantes, qu’elles soient sur actions ou sur ETF. Par exemple, la stratégie CAN SLIM sur action a fait ses preuves.

C’est à vous de décider, en fonction de votre patrimoine et des recommandations d’un bon conseiller en gestion de patrimoine. La somme que vous pouvez placer sur des actions ne doit pas vous mettre dans une position de stress et doit respecter les bonnes pratiques de gestion de son patrimoine.

Le plus important est de lisser votre investissement. Mettez une partie de votre épargne mensuelle sur votre portefeuille, tout les mois, sans exceptions. Cette technique permet de lisser vos prix d’achat, car vous achetez aussi bien quand les marchés sont hauts que lorsqu’ils sont bas. C’est le plus sûr, car les marchés sont imprévisibles. Vous ne savez pas quand ils vont s’arrêter de monter, ou quand ils vont s’arrêter de descendre.

Réussir en bourse : conclusions

Avec ces 10 points, vous êtes armé pour au minimum, ne pas dilapider vos investissements en bourse. Vous devriez vous en sortir sur le long terme, à condition de bien respecter ces règles de base.

Investir en bourse procure à beaucoup des émotions fortes, c’est notemment ce qui attire le plus grand nombre. Mais c’est aussi ce qui cause nos pertes ! Avoir une méthodologie d’investissement bien définie aide à prendre les bonnes décisions même lorsque les émotions nous envahissent.